A Shadow’s Tale – Ombre et perspective !

A Shadow's Tale afficheSorti discrètement sur Wii en 2010 en France, loin des jeux à la mode, A Shadow’s Tale est un jeu de plate-forme / aventure / réflexion où vous incarnez une ombre !

 

Aussi appelé Lost in Shadow aux Etats-Unis, A Shadow’s Tale raconte l’histoire très mystérieuse d’un jeune garçon en haut d’une tour perdue parmi les nuages, dont l’ombre est arrachée par une entité inconnue. Devenu une ombre, il va devoir remonter au sommet de la tour pour tenter de récupérer son corps…

Cryptique n’est-il pas ? Vous allez donc contrôler l’ombre du personnage et résoudre de nombreuses énigmes sur plusieurs niveaux de perspective. Tout le gameplay du jeu est basé sur le fait que vous ne vous déplacez pas sur les plate-formes de la tour, mais bien sur leur ombre ! Et comme une ombre change selon la position de la source lumineuse, le jeu autorise une foule de petites mécaniques ingénieuses, sur un plan 2D (votre ombre), mais aussi 3D (via des portails lumineux qui vous permettront de passer d’un plan à l’autre durant une courte période).

A Shadow's Tale - Les yeux moniteurs

3 yeux moniteurs doivent être collectés par niveau.

Pour passer d’un étage à un autre et ainsi gravir la tour, il faudra collecter trois « yeux moniteurs ». Parfois bien cachés derrière de nombreux mécanismes à activer, ils sont le seul sésame obligatoire pour passer au niveau suivant.
Durant le jeu, vous pourrez collecter des « mémoires », sortes de feux follets, qui augmenteront votre barre de vie, votre force, mais aussi votre poids. Cela permettra d’atteindre un maximum de 21 grammes, le fameux poids qui représenterait l’âme de la personne (voir annexe plus bas).
Pour vous défendre contre les ennemis étranges qui peuplent les lieux, votre personnage possède l’ombre d’une sorte d’épée, et pourra en trouver d’autres plus puissantes en cours d’aventure.

A Shadow's Tale - Couloirs de l'Ombre

Les couloirs de l’ombre sont assez inquiétants !

De grands portails noirs, appelés « couloirs de l’ombre », seront parfois sur votre chemin et vous transporteront dans des niveaux intermédiaires à l’apparence inquiétante, beaucoup plus difficiles, mais très intéressants.
Wii oblige, vous pourrez, en plus du déplacement habituel du personnage, contrôler sur l’écran une sorte de fée nommée Spangle. Sur le plan 3D, elle permettra d’activer certains mécanismes grâce à la reconnaissance de mouvement, influant directement sur le plan 2D.
Le jeu n’est pas très difficile, mais certains passages demanderont tout de même pas mal de réflexion, ce qui rend leur résolution gratifiante.

A Shadow's Tale - Switch

Le plan 3D permet d’interagir directement avec l’environnement.

A Shadow’s Tale est graphiquement correct, sans plus, en partie à cause du support d’origine, la Wii n’étant pas connue pour être un monstre de puissance…Les textures sont assez floues et les ombres sont pixélisées lors de zooms trop prononcés (Les images et vidéo sont tirées de la version affinée du jeu grâce à l’émulateur Dolphin sur PC). C’est peut-être bien le seul vrai reproche qu’on peut faire au jeu, tant le gameplay est ingénieux et plaisant, l’ambiance excellente et la durée de vie conséquente (entre 10 h et 20 h de jeu), contrairement à la plupart des jeux de plate-forme.

Conclusion

A Shadow’s Tale est un excellent jeu au gameplay original, qui demandera pas mal de réflexion pour venir à bout des énigmes parfois corsées, mais pas insurmontables. Malgré des graphismes très moyens, le jeu est doté de mécaniques ingénieuses, d’une très bonne ambiance, et vaut vraiment le coup d’oeil !

https://youtu.be/8vEgUPs_2gs

A Shadow’s Tale – Dev : Hudson Soft – Edit : Konami – Dispo : Nintendo Wii le 14 oct 2010

 

Pour atteindre le sommet de la tour

Thomas LEROUX

Thomas LEROUX

Passionné de ciné (fantastique, science fiction, mais pas que), séries, animes, jeux vidéo etc. Thomas Leroux cherche la petite bête partout où elle se cache. Accessoirement, il est aussi co-créateur (avec Gillen Azkarra) et administrateur du site Le Mont des Rêves ! (mais pas que...)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *