Colossal – L’effet papillon géant !

Colossal afficheColossal, sorti uniquement en e-cinema fin juillet 2017, réussit l’exploit de mêler comédie romantique, Anne Hathaway, et monstres géants !

 

Après une rupture amoureuse, Gloria (Anne Hathaway), jeune femme un peu trop fêtarde, décide de quitter New-York pour retrouver sa ville natale. Là-bas, elle retrouve Oscar (Jason Sudeikis), un ami d’enfance. Alors qu’elle commence à travailler dans le bar d’Oscar, un monstre géant fait son apparition à Seoul, en Corée du Sud.

Colossal - tablette

Dans un square, le groupe d’amis regarde Gloria bouger…

Débarrassé de son contenu fantastique, Colossal, le nouveau film de Nacho Vigalondo (réalisateurs de TimeCrimes) ne serait qu’une simple comédie romantique de plus. Mais ce parti-pris d’introduire un lien direct avec une sorte de Kaiju (monstres géants japonais, comme Godzilla) lui permet de trouver une fraîcheur inattendue. Un fragment d’existence de quelques personnes dans une petite ville perdue aux Etats-Unis devient visible aux yeux du monde entier, ce qui donne lieu à des situations cocasses (ridiculisant au passage le principe des monstres géants, perçus d’ordinaire comme impressionnants et destructeurs), mais aussi traumatisantes ! Les états d’âme des personnages, aux enjeux insignifiants à la base, prennent ici une dimension colossale, puisque leurs répercussions sont catastrophiques pour les habitants de Seoul.
Comme dirait l’oncle Ben, « Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités », ce qui permet au personnage de Gloria d’évoluer grâce à cette prise de conscience.

Colossal - Seoul

…et pendant ce temps, à Seoul, c’est la catastrophe !

Anne Hathaway est parfaite en femme complètement larguée (dans tous les sens du terme), et son acolyte Jason Sudeikis lui tient bien tête.
Malgré un changement de comportement assez mal amené d’un des personnages en milieu de course, car trop abrupt, le film surprend suffisamment, et la conclusion est spectaculaire et bien pensée, tout en gardant la légèreté des codes de la comédie romantique. Cela donne donc un ofni (objet filmique non identifié) qui vaut le coup ! C’est donc d’autant plus dommage qu’il n’ait pas eu droit à une sortie cinéma en France, mais seulement en VOD…

Colossal - Anne Hathaway

Gloria (Anne Hathaway) est dépassée par les évènements.

Conclusion

Avec Colossal, Nacho Vigalondo sort un film au concept original excellent, inattendu et bien réalisé. Projetant les états d’âme des personnages à grande échelle, le film est très plaisant, jusqu’à son final étonnant et intéressant !

https://www.youtube.com/watch?v=hl6VvLRKl-I

ColossalRéal : Nacho Vigalondodisponible en VOD depuis le 27 juillet 2017

 

Thomas LEROUX

Thomas LEROUX

Passionné de ciné (fantastique, science fiction, mais pas que), séries, animes, jeux vidéo etc. Thomas Leroux cherche la petite bête partout où elle se cache. Accessoirement, il est aussi co-créateur (avec Gillen Azkarra) et administrateur du site Le Mont des Rêves ! (mais pas que…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *