Doctor Strange, le super-héros mystique !

Doctor Strange afficheUn casting alléchant, Benedict Cumberbatch, Mads Mikkelsen, Tilda Swinton, pour un «super-héros» très éloigné des Avengers, c’est le dernier Marvel en salle le 26 octobre.

 

Le comics Doctor Strange a été crée en 1963 par Stan Lee et Steve Ditko. Il raconte les aventures du docteur Stephen Strange, un brillant chirurgien, égocentrique et cynique, dont la carrière va être stoppée par un accident. Ne pouvant plus exercer, il décide d’aller dans l’Himalaya à la recherche d’un mystérieux gourou guérisseur.

Si le film débute par une course poursuite spectaculaire, il épouse ensuite assez fidèlement les origines du héros en présentant le docteur exerçant sa profession avec mépris pour ses collègues, imbu de lui-même. Comme trop souvent dans ce type de film les lecteurs du comics sont donc en terrain connu et patientent jusqu’au moment où le héros obtient ses pouvoirs. Mais il faut bien avouer que les scénaristes et le réalisateur ont su bien gérer ses origines dans la première partie du film. En grande partie grâce aux talents de Benedict Cumberbatch, parfaitement détestable de suffisance et qui va devoir apprendre l’humilité. Les dialogues à l’humour bien dosé, les visuels et décors superbes, agrémentés d’effets spéciaux percutants (pour une fois la 3D s’impose) captent l’attention et réussissent à intéresser les connaisseurs et les néophytes.

Scott Derrickson réalise du bon travail à la mise en scène, secondé par une armada d’effets spéciaux comme il se doit dans une adaptation de comics Marvel. Doctor Strange évoluant dans une dimension régie par la magie et l’ésotérisme, il fallait donc autre chose à proposer que des sur-hommes qui se cognent dessus… la magie est donc utilisée ici, comme on peut le voir dans la bande annonce, en déstructurant le réel. Effets saisissants (vus en partie dans Inception) où les protagonistes évoluent difficilement dans un environnement en perpétuel mouvement, se poursuivant dans des décors surréalistes qui évoquent les œuvres de M.c. Escher.

Doctor Strange Benedict Cumberbatch

Benedict Cumberbatch, alias Doctor Stephen Strange

L’intérêt du film est qu’il ne se repose pas que sur ses effets spéciaux, sous peine de passer à côté de ce qu’est le Doctor Strange. C’est un intellectuel, un scientifique qui ne jure que par la science, et qui va devoir évoluer dans un nouvel univers invisible à nos yeux mais qui recèle sa part de danger. Derrickson soigne bien l’interactivité entre les différents personnages et n’en sacrifie aucun. Même les fans des comics seront surpris par le personnage de Mordo (interprété par Chiwetel Ejiofor) au rôle important dans le film, mais pas celui prévu… je n’en dis pas plus.

Au final, et malgré une belle maîtrise, Doctor Strange est un peu long, sans doute dû au fait que les origines de Strange occupent un place importante… quand on rentre dans le vif de l’intrigue, amorcée tout au début du film, c’est donc un autre film qui commence et l’action, bien que spectaculaire devient lassante.

On peut regretter aussi que la musique de Michael Giacchino soit ici simplement illustrative comme dans la plupart des films Marvel, exception faite de la BO de Thor composée par Patrick Doyle et Christopher Young. Mais c’est hélas le cas dans la majorité des blockbusters américains maintenant donc faisons avec…

 

Conclusion

Si vous avez vu la majorité ou certains des films Marvel, Doctor Strange fait partie du meilleur donc n’hésitez pas à le découvrir en salle ! Quand à l’intégration de Strange dans la continuité des films Marvel, aucun souci, Strange a très souvent interagi dans les comics en aidant bon nombre de super-héros, où ses connaissances occultes sont indispensables. Je vous invite comme toujours à rester dans votre fauteuil jusqu’à la fin intégrale du générique (et pas seulement sa première partie…)

Réalisateur : Scott Derrickson
Scénario : Scott Derrickson, Jon Spaihts, C. Robert Cargill
Acteurs : Benedict Cumberbatch, Tilda Swinton, Mads Mikkelsen, Rachel McAdams, Chiwetel Ejiofor.
Musique : Michael Giacchino
Nationalité : Américain
Production : Marvel Studio
Distribution : The Walt Disney Company
Durée : 1h 55mn
Sortie : 26 octobre 2016

https://www.youtube.com/watch?v=Gu-nomRtFlE

 

Pour changer de dimension :

Michel Borderie

Michel Borderie

Illustrateur et travaillant principalement pour l'édition de romans de l'imaginaire, Michel Borderie a aussi réalisé plusieurs albums, des romans graphiques ainsi qu'un Artbook à tirage limité. Voir son blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.