Dragon Quest XI Les Combattants de la Destinée !

Dragon Quest XI afficheEnfin ! Après 115 h à parcourir le monde d’Elrea, nous avons enfin terminé Dragon Quest XI, le dernier rpg de Square Enix sorti début septembre (4 mois déjà !). Voici notre avis en images !

 

Si vous n’avez jamais entendu parler de Dragon Quest, sachez que parmi les rpg (jeux de rôle) cultes, 2 grandes sagas japonaises perdurent depuis la fin des années 80 : Final Fantasy, développée par Square, et Dragon Quest, par Enix. Même si les 2 sociétés ont fusionné depuis 2003, chaque sortie d’un épisode est considérée comme un évènement. Et malgré les années, chaque saga a gardé son style particulier…

https://youtu.be/NdFgFABSkhQ

 

Sous-titré « Les Combattants de la Destinée » (« Echoes of an Elusive Age » en anglais), Dragon Quest XI se veut être un J-Rpg a l’ancienne, mais avec une technique d’aujourd’hui.
Les combats restent au tour par tour, contrairement à la plupart des rpg récents, qui privilégient le combat direct style mmorpg. Le scénario reste très classique lui aussi (l’élu choisi pour combattre le mal).
Tout cela pourrait nuire au jeu, surtout si on le compare à son concurrent direct Final Fantasy XV, sorti fin 2016, beaucoup plus dynamique et moderne dans son approche.

Et pourtant, la sauce fonctionne du tonnerre, dans le fond comme dans la forme !
Les graphismes en cel-shading sont vraiment très beaux, privilégiant un aspect dessin animé du plus bel effet. Les personnages, dont le design a été confié – comme pour tous les épisodes de Dragon Quest – à Akira Toriyama, sont très réussis, charismatiques et attachants. Les décors sont vraiment jolis et chaque lieu et ville possède son identité propre. La traduction française des textes est de grande qualité et conserve l’aspect si attrayant et mignon des noms des ennemis, qui permet d’y jouer à tout âge.

Dragon Quest XI - équipe

L’équipe (presque) au grand complet !

Le scénario, même s’il reste très classique, réserve son lot de surprises et de poésie. On est souvent étonné de la tournure que prennent les évènements. Les quêtes annexes, assez nombreuses et diverses, sont intéressantes pour les objets qu’elles permettent de récupérer, mais ne sont pas vraiment toutes passionnantes.

Le système de combat est classique mais efficace, et des combinaisons de coups spéciaux avec certains personnages spécifiques peuvent être débloquées avec les points d’expérience acquis. Autre nouveauté très sympathique, on peut améliorer ses armes, armures et accessoires en utilisant une forge. Il faut remplir des jauges pour forger le nouvel objet en utilisant des techniques apprises et un quota de points. Outre la possibilité d’utiliser un cheval pour parcourir plus rapidement les étendues du monde d’Elrea, vous pourrez récupérer d’autres montures temporaires terrestres et volantes en les volant à des ennemis, pour accéder à des coffres inaccessibles jusqu’alors.

Dragon Quest XI - Forge

Le système de forge est excellent

Au chapitre des choses un peu frustrantes ou désuètes, on peut regretter l’habituel personnage principal complètement muet, stratagème un peu inutile puisqu’on ne peut pas choisir son apparence, et donc le personnaliser totalement. De même que la présence de certains murs invisibles, limites du terrain, qui vous obligent parfois à contourner un muret au lieu de simplement sauter dessus.
Enfin, les musiques ne sont pas toujours très inspirées, et même si certains thèmes sont de grande qualité, notamment dans des scènes mélancoliques, on a en fin compte peu de souvenir des autres, un peu trop fanfaronnantes ou banales. Heureusement, on peut trouver un mod sur PC pour les remplacer par leur version orchestrale, c’est toujours mieux que rien !

Dragon Quest XI - Yotto

Les graphismes sont magnifiques

Ceci dit, cela n’enlève pas le plaisir que l’on a à parcourir ce Dragon Quest XI, qui offre de très beaux moments, et une excellente durée de vie (environ 80 h tranquillement pour l’histoire, et 115 h au total sans avoir fini a 100 % les quêtes) pour parcourir le monde d’Elrea!

Conclusion

J-rpg a l’ancienne, Dragon Quest XI est un retour fracassant de la saga si prisée des Japonais. Classique dans la forme comme dans le fond, le jeu est pourtant très prenant et addictif, grâce à une direction artistique réussie, un scénario très agréable et une durée de vie conséquente. Un classique à ne pas manquer pour tout fan de rpg « old school » !

Dragon Quest XI Echoes of an Elusive Age – Dév : Square Enix – sorti le 4 sept 2018 sur PC, PS4, 3DS et bientôt sur Switch

 

https://youtu.be/ZKHXitpT790
Thomas LEROUX

Thomas LEROUX

Passionné de ciné (fantastique, science fiction, mais pas que), séries, animes, jeux vidéo etc. Thomas Leroux cherche la petite bête partout où elle se cache. Accessoirement, il est aussi co-créateur (avec Gillen Azkarra) et administrateur du site Le Mont des Rêves ! (mais pas que...)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.