Les Gardiens de la Galaxie – La super compil Vol. 1 !

Les Gardiens de la Galaxie afficheSorti en 2014, Les Gardiens de la Galaxie apportaient un souffle de fraîcheur a l’univers Marvel, qui accumulait de nombreuses suites manquant de renouveau. Après une seconde vision, les antihéros sont-ils toujours aussi divertissants ?

 

Après avoir volé un orbe mystérieux pour le compte du Courtier, Peter Quill (Chris Pratt), mercenaire terrien, se retrouve poursuivi par les sbires de Ronan l’accusateur (Lee Pace). Ce dernier voit en cet orbe une source de pouvoir infinie. Quill, qui pense être connu sous le nom de « Star-lord », va malgré lui s’allier à Gamora (Zoe Saldana), la fille adoptive de Thanos, Drax le destructeur (Dave Bautista), Groot (Vin Diesel), un arbre humanoïde, et Rocket Raccoon (Bradley Cooper), un chasseur de prime. Ensemble, ils s’improvisent gardiens de la galaxie…

Les Gardiens de la Galaxie - équipe

L’équipe presque au complet, ne manque que…

Même si les différents films du MCU avaient déjà plus ou moins abordé l’univers galactique de Marvel, notamment avec Thor, les Avengers, et les liens avec Thanos et sa recherche des pierres de l’infinité, on y entre de plein fouet avec Les Gardiens de la Galaxie.
Thanos, les Nova Corp, Ronan l’accusateur et les Kree font partie intégrante du scénario. On y voit aussi d’autres planètes (notamment Xandar), ainsi que « Nulle-Part » (Knowhere), une station spatiale construite à partir de la tête d’un être Céleste (et qui devient la base des gardiens de la galaxie dans le comics).

Les Gardiens de la Galaxie - Rocket Raccoon

Rocket, plus furieux que jamais !

Le scénario est intéressant, et on a droit pour personnages principaux à des antihéros que rien ne prédestinait a s’allier. Le casting est crédible et l’alchimie entre les personnages fonctionne très bien. L’humour fait mouche, basé sur le comique de situation et les références volontairement à côté de la plaque, et accentué par un montage malin et bien rythmé. C’est un des gros atouts du film.

L’aspect visuel, très coloré, est l’autre point fort. Au-delà des décors et des maquillages soignés, les paysages spatiaux sont très réussis, et les effets visuels impeccables. L’ensemble possède une identité propre, et le tout est accompagné par des musiques très 70’s et 80’s, musique qui est primordiale dans le film puisqu’elle provient de la compilation sur le Walkman de Quill.

La mise en scène est très correcte, les combats sont bien filmés et sans shakycam (alléluia !). Il est cependant dommage que le montage de ces séquences soit trop rythmé et haché, ne permettant pas de profiter pleinement des chorégraphies.

Les Gardiens de la Galaxie - Ronan

Ronan l’accusateur, à la solde de Thanos

On sent évidemment parfois l’influence de Star Wars, comme la séquence où l’on voit Ronan face au représentant de Thanos, tel Darth Vader face à l’Empereur. Les combats spatiaux montraient aussi un avant-goût de ce que pouvait donner Star Wars épisode VII plus d’1 an avant sa sortie.

Conclusion

James Gunn, réalisateur du film Super, qui abordait déjà le côté super-héros de biais, réussit avec Les Gardiens de la Galaxie un film plaisant et drôle, visuellement irréprochable, et qui ne se prend jamais totalement au sérieux. Rythmé par des musiques des années 70 / 80, le film est dynamique et coloré, et reste encore aujourd’hui un bon divertissement !

https://youtu.be/nnSJfAAu65w

Guardians of the Galaxy – Réal : James Gunn – Durée : 2H – Sorti le 13 août 2014

 

Pour aller vers Nulle-Part

Thomas LEROUX

Thomas LEROUX

Passionné de ciné (fantastique, science fiction, mais pas que), séries, animes, jeux vidéo etc. Thomas Leroux cherche la petite bête partout où elle se cache. Accessoirement, il est aussi co-créateur (avec Gillen Azkarra) et administrateur du site Le Mont des Rêves ! (mais pas que...)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *