Halloween (2018) – La citrouille qui piétine !

Halloween (2018) afficheAvec son gros couteau, Michael Myers revient fêter Halloween avec nous, pour la 11ᵉ fois…la citrouille va-t-elle enfin crever cette année ?

 

Michael Myers fait partie, avec Freddy Krueger (Freddy) et Jason Vorhees (Vendredi 13) des croque-mitaines immortels des années 80. Initiée par John Carpenter, le “Master of horror”, la série des Halloween n’a jamais brillé par ses scénarios. Mais elle continue de vivre bon an mal an, notamment relancée grâce au reboot de Rob Zombie il y a déjà 11 ans.
Ce nouvel Halloween se veut être une suite directe du premier film de 1978, réalisé par John Carpenter, et qui a initié la saga, sans se préoccuper des autres épisodes. Le film célèbre aussi le grand retour de Carpenter lui-même, en tant que producteur exécutif et compositeur de la musique. Alors que s’est-il passé depuis 40 ans ?

Halloween (2018) Laurie Strode (Jamie Lee Curtis)

Laurie Strode (Jamie Lee Curtis) se fait attaquer !

Jamie Lee Curtis reprend le rôle de Laurie Strode (et adopte de nouveau les cheveux longs de son personnage comme dans l’original). Elle est devenue une grand-mère marginale et vit recluse dans une maison ultra sécurisée, éloignée de sa famille. Traumatisée suite aux évènements du 1er, elle attend le jour du transfert de Michael Myers vers une prison encore plus sécurisée pour tenter de le tuer. Mais les choses ne vont évidemment pas se passer comme prévu…

Halloween (2018) - Michael Myers (Nick Castle)

Chérie, ça va couper ! (Nick Castle)

Comme d’habitude, Michael Myers – interprété par Nick Castle, qui reprend le rôle 40 ans après l’original – est un adepte du coup de couteau, marteau, etc. (il aurait fait un excellent cuisinier ou bricoleur, dommage qu’il ait choisi une autre voie !). Les personnages lambda ne vont pas y échapper, puisque le film rempli son cahier des charges de tout bon slasher qui se respecte. N’importe quel(le) fan de films d’horreur pourra facilement prévoir 5 min à l’avance ce qui va se passer, mais se fera aussi parfois surprendre, car certains personnages sont tellement stupides qu’ils en deviennent imprévisibles ! De ce côté-là, la mission est remplie, mais cela n’encourage vraiment pas à s’attacher à eux. Halloween se laisse donc regarder, mais demeure frustrant tant les situations sont souvent grotesques. Heureusement, la réalisation est très correcte, tout comme la photo, et la musique reprend le thème principal iconique de John Carpenter, tout en apportant des variantes bienvenues et qui participent bien à l’ambiance angoissante du long-métrage. On apprécie de voir revivre cet univers, mais un scénario plus recherché aurait tout de même été le bienvenu pour renouveler une franchise qui en est aujourd’hui à son 11ᵉ film !

Conclusion

Après un reboot de la saga par Rob Zombie en 2007, ce nouveau Halloween remplit son cahier des charges du film d’horreur en tant que suite directe du premier film de Carpenter de 1978. Même s’il se laisse regarder, le film semble donc rester dans les années 80, avec ce qu’il faut de clichés, personnages aux réactions totalement improbables et situations souvent assez stupides. Cela peut avoir son charme…ou pas.

https://youtu.be/CDSvADe9HVw?t=11

Halloween (2018) – Réal : David Gordon Green – Durée : 1h46min – Sorti le 24 octobre 2018

 

Pour piétiner la citrouille

Thomas LEROUX

Thomas LEROUX

Passionné de ciné (fantastique, science fiction, mais pas que), séries, animes, jeux vidéo etc. Thomas Leroux cherche la petite bête partout où elle se cache. Accessoirement, il est aussi co-créateur (avec Gillen Azkarra) et administrateur du site Le Mont des Rêves ! (mais pas que...)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.