H.P.L, l’homme qui bave et qui glougloute !

H.P.L Roland Wagner afficheTout le monde le sait, Howard Phillips Lovecraft est l’homme qui bave et qui glougloute. Trêve de plaisanterie ou gare à l’apocalypse des poulpes ! Et on risque tous d’y rester.

 

H.P.L Roland Wagner affiche 2

H.P.L c’est quoi ? C’est une nouvelle de Roland C. Wagner sur Lovecraft. Une biographie à sa manière qui nous raconte sa vie plus longue que prévue. L’auteur fait durer Lovecraft jusqu’en 1991 ! La réussite De Roland. C. Wagner est de nous proposer une nouvelle uchronique, avec de belles références sciences-fictionnesques. Notamment la relation épistolaire entre Philip K. Dick et Lovecraft ! Chapeau l’homme au borsalino 😉 La nouvelle est courte, avec pas mal de notes de bas de page, qui lui donne le caractère biographique voulu.

Celui qui bave et qui glougloute. Des indiens, des cow-boys, et des tentacules ? Un mix improbable ? Pas sous la plume de Roland C. Wagner. Et toujours en rapport avec Providence. Providence ? La ville de Lovecraft bien sûr. Cette petite novella à tendance steampunk est brillante, drôle, pleine d’aventures, et présente un Far West décalé et unique.

Et à la fin de chaque nouvelle, un petit interview de l’auteur sur la genèse de chaque texte. A l’heure où Lovecraft est à l’honneur avec de nombreuses rééditions, nouvelles traductions, anthologies, recueils (sur les traces de Lovecraft), adaptations en jeux vidéo, ce petit livre est une autre porte d’accès à l’univers lovecraftien. Avec, en prime, une belle couverture de Caza, et le tout pour un petit prix.

H.P.L. – Roland C. Wagner – Editions Hélios – Mars 2017

Gillen Azkarra

Gillen Azkarra

Après avoir baroudé de nombreuses années en Euskara (Pays basque), Gillen Azkarra décide de s'installer en banlieue parisienne, afin de s'adonner à ses deux passions, les livres et la science-fiction. Travaillant dans une bibliothèque universitaire, il rédige dans le plus grand secret une histoire galactique porno SF en langue basque, l’œuvre de sa vie et son désir le plus ardent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *