Jurassic World Fallen Kingdom – Prémices de l’extinction !

Jurassic World Fallen Kingdom afficheAprès Jurassic World en 2015, Juan Antonio Bayona reprend le flambeau de Colin Trevorrow et livre une énième suite de la grosse franchise Jurassic Park, intitulée Jurassic World Fallen Kingdom. Et c’est triste à dire, mais malheureusement le film porte bien son nom…

 

3 ans après les évènements de Jurassic World, Claire Dearing a changé de vie et se consacre désormais à la cause animale. Lorsque les dinosaures d’Isla Nublar, où se trouvait le parc et abandonnés depuis, sont menacés par l’éruption d’un volcan, Claire, avec l’aide financière et matérielle de Benjamin Lockwood, ancien compère et collaborateur de John Hammond, tente de monter une équipe pour aller sauver quelques spécimens. C’était sans compter sur d’autres personnes peu scrupuleuses…

Après une intro présentant la nouvelle vie de Claire suite au fiasco de Jurassic World (Elle a au passage complètement changé de personnalité, passant de directrice du parc sans empathie à défenseuse de la cause des dinosaures…), l’équipe mandatée par Lockwood, et composée notamment d’Owen, Claire, Franklin – analyste – et Zia – paléovétérinaire – arrive sur Isla Nublar pour sauver des dinosaures, et particulièrement Blue, le raptor domestiqué d’Owen.

Jurassic World Fallen Kingdom - Owen, Franklin, Claire et Zia

Owen, Franklin, Claire et Zia s’occupent de Blue

Cette partie sur l’île que l’on voit dans le trailer ne correspond en fait qu’a la première demi-heure du film. Dommage, car ce premier acte est tout simplement le meilleur de Jurassic World Fallen Kingdom, avec des scènes prenantes et intenses. Le reste du film se déroule la plupart du temps dans des lieux en huis-clos. On pense dès lors plus à Resident Evil (les jeux, pas les films évidemment), avec le manoir et ses expérimentations en laboratoire à l’abri de tout soupçon…

Jurassic World Fallen Kingdom est plutôt bien réalisé et efficace. La mise en scène est meilleure et il y a plus de recherche visuelle (jeux d’ombres et de lumière, caméra plus libre, etc.) que dans le film précédent. On sent donc un peu la patte du réalisateur de l’Orphelinat et Quelques minutes après minuit (A Monster Calls). De nouvelles espèces de dinosaures font leur apparition, pour le plus grand plaisir des fans. D’autant plus qu’ils sont très présents à l’écran, et plus réussis, avec le grand retour des dinosaures en animatronique !
Mais « l’habillage » ne fait pas le moine, et on s’aperçoit assez vite que le film souffre de gros problèmes de scénario.

Jurassic World Fallen Kingdom - Brachiosaure

Un des multiples clins d’oeil à Jurassic Park

Car même si Jurassic World Fallen Kingdom fait de nombreuses références aux opus précédents de la franchise, il s’attache beaucoup trop à calquer ses événements sur ceux-ci. Reprenant le schéma de Jurassic Park 2 Le Monde Perdu (jusqu’à la présence furtive de Jeff Goldblum en Ian Malcolm, en mode « Je vous l’avais dit !), avec sa mission de sauvetage doublée par une équipe de mercenaires sans scrupule, le film ne surprend vraiment qu’à de rares occasions, avec de bonnes idées très souvent mal amenées. Prises séparément, les scènes d’action du film sont plutôt bonnes, mais leur enchaînement est bancal, avec des personnages aux réactions souvent stupides (la scène de la cage, vraiment ?) ou des personnages et dinosaures qui débarquent au dernier moment pour sauver la situation. Il est quand même incroyable de voir encore en 2018 ce genre de solution de facilité / paresse qui enlève toute crédibilité à ses personnages. La musique de Michael Giacchino est quant à elle sympathique, mais aucun thème ne ressort du lot, contrairement à celle de Jurassic World.

Jurassic World Fallen Kingdom - Blue vs Owen

Blue vs Owen, Fight !

Et vu comme se termine le film, on s’attend à ce que le prochain Jurassic World – qui sortira en 2021 – soit tout simplement un authentique nanar ! (On croise les doigts pour se tromper évidemment, car ça serait vraiment triste !)

Conclusion

Jurassic World Fallen Kingdom a une belle peau mais souffre d’un squelette fragile. Le scénario paresseux reprend une grande partie de la structure de Jurassic Park 2, associée à quelques solutions de facilité franchement discutables. Dommage, car la réalisation est bonne et donne lieu à quelques scènes bien ficelées. Mais on est franchement déçu et inquiet par la tournure que prend la franchise.

https://youtu.be/1biB2JucCEk

Jurassic World : Fallen Kingdom – Réal : J.A. Bayona – Durée : 2h08min – sorti le 6 juin 2018

 

Pour entrer à Jurassic World

Thomas LEROUX

Thomas LEROUX

Passionné de ciné (fantastique, science fiction, mais pas que), séries, animes, jeux vidéo etc. Thomas Leroux cherche la petite bête partout où elle se cache. Accessoirement, il est aussi co-créateur (avec Gillen Azkarra) et administrateur du site Le Mont des Rêves ! (mais pas que...)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.