Les Lunes de Sang – Parcours éditorial de la saga Fantasy d’Anaïs Cros

Cet article de Michel Borderie est un complément à celui de Ludovic Blay consacré à la saga d’Anaïs Cros.


13èmes rencontres de l'imaginaire - Anaïs Cros et Michel Borderie

Anaïs Cros et Michel Borderie

Illustrateur des couvertures et grand fan de la série d’Anaïs Cros, Les Lunes de Sang, Michel Borderie revient sur le difficile parcours éditorial de cette saga de fantasy et son travail…

 

Peu de romans ont eu une publication aussi chaotique que Les Lunes de Sang !
Petit flashback… en 2006, Les Lunes de Sang, 1er tome de la série éponyme paraît aux éditions Nestiveqnen avec une illustration de couverture de Didier Graffet.
L’idée brillante d’Anaïs Cros de transposer l’univers de Sherlock Homes dans un monde de pure Fantasy enchante autant les fans du célèbre détective que les amateurs de Fantasy, mais aussi les réfractaires au genre. Dès le tome 1, Anaïs réussit haut la main son pari pourtant bien casse-gueule. L’œuvre de Conan Doyle est respectée et le récit est très largement au niveau des grands romanciers du genre.

Alors que le tome 2, La Lune Noire est prêt à être publié, Nestiveqnen n’est pas au mieux et stoppe ses parutions. Anaïs recherche un éditeur pour publier la suite, en vain et décide d’auto-éditer La Lune Noire. Cette publication très marginale est peu remarquée hélas…

Il lui faudra attendre 2010 quand Peggy Van Peteghem des éditions Lokomodo, fan de la première heure, décide d’éditer l’intégralité de la série, soit 6 volumes. Je suis alors contacté pour réaliser l’illustration de la réédition du tome 1.

Je découvre alors ce 1er roman et l’attachant médecin militaire, Evrahl, du peuple Nain, débarquant dans la ville de Lunargent, et qui rencontre Listak, le demi-lunaire enquêteur au service de l’empereur Torn… Quel choc ! Comme dans les romans de Conan Doyle tout est raconté à la première personne par Evrahl (Watson, donc) et ce parti pris difficile à tenir sur une longue série de romans s’avère être un des atouts majeurs des Lunes de Sang, la base solide sur laquelle Anaïs tisse son intrigue avec un sens redoutable du suspense et de la dramaturgie !

Je réalise donc la couverture du tome 1 en relation avec Anaïs, qui me donne des indications sur le look des personnages, la rapière de Listak et l’importance des deux lunes dans le visuel. Je choisis de mettre en scène Listak et Evrahl dans une ruelle nocturne afin de rester dans l’esprit Holmsien. En mars 2011, Les Lunes de Sang parait en format poche alors que je travaille déjà sur la couverture du tome 2, La Lune Noire, qui paraît en novembre 2011. Le tome 3, Métamorphoses sort en mai 2012 et le tome 4, Crépuscules en 2013. Trois volumes toujours aussi passionnants et inventifs et un plaisir d’illustrateur de faire les couvertures de cette série.

Encore 2 tomes et la saga sera complète ! Début 2014, je fournis l’illustration du 5ᵉ tome, Les Enfants de la Magie, pour une sortie prévue en mai, qui est finalement repoussée. Ce genre de choses arrive fréquemment dans l’édition, aussi, personne ne se doute que les éditions Lokomodo vont mal, très mal… à la fin mai Lokomodo jette l’éponge et la saga s’arrête net au 4ᵉ tome ! La nouvelle est dure à encaisser pour les nombreux fans de la série dont je fais partie.

Anaïs est pour le moins abattue mais ne renonce pas… elle propose la série à des éditeurs spécialisés dans l’imaginaire mais malgré l’intérêt qu’elle suscite, la perspective de devoir rééditer les 4 premiers tomes avant de publier la suite rebute…

Les Lunes de Sang 1 2 3 affiche

Illustrations des 3 tomes aux éditions Armada, par Michel Borderie

De mon côté, alors que je réalise la plupart des couvertures des éditions Armada, je propose à Anaïs de présenter Les Lunes de Sang à Jérôme Baud et elle me donne le feu vert. Jérôme est rapidement conquis par l’écriture d’Anaïs et décide de publier la série intégrale en 3 volumes grand format avec rabats, soit 2 tomes par volume sur deux ans. La saga fonctionnant par diptyque dans l’enchainement des événements, la publication en 3 volumes est parfaitement adaptée.

Anaïs est emballée et de mon côté je réalise la maquette du volume 1, qui deviendra celle de la collection Fantasy des éditions Armada. À la demande de Jérôme, Anaïs opère quelques légères modifications à ses manuscrits et j’en profite pour retoucher les illustrations de couverture des 2 premiers tomes. La présence des rabats permet de présenter les illustrations du tome 1 et 2 sur le volume 1 ainsi que la carte de Lunargent. Ce recueil propose aussi une Galerie de portraits de 7 personnages, que j’ai dessiné en gamme de gris à la tablette graphique.

Les Lune de Sang – Livre I, tome 1 et 2 de la saga paraît donc en mai 2015, non sans problèmes… la livraison est prévue sur Epinal pour le festival « Les Imaginales » mais le transporteur se trompe, le roman n’est pas livré et Anaïs ne peut donc pas le dédicacer sur le festival comme prévu ! Pire, l’imprimeur a rajouté une page blanche au début, décalant ainsi d’une page tout le roman ! Comme le dit alors Anaïs sur son blog le 6 juin 2015, « si parmi vous se trouve un(e) sorcier(e) qui a lancé un sort sur la série, merci de le lever, parce que ça commence à devenir fatiguant » ! Le livre est donc réimprimé et paraît finalement au mois d’août.

Le Livre II, tome 3 et 4 de la série paraît en mai 2016 pour le festival « Les Imaginales » – sans problème cette fois – et j’ai le plaisir de le dédicacer aux côtés d’Anaïs sur le stand des éditions Armada. La carte des « Territoires Magique » que j’ai réalisé est présente sur le rabat de 4ᵉ de couverture ainsi qu’une nouvelle galerie de portraits.

Le tant attendu dernier volume qui regroupe les tome 5 et 6 inédits, est prévu pour la fin de l’année. C’est mon illustration du tome 5 qui n’était donc pas paru chez Lokomodo qui sera en couverture. Pour l’occasion, je décide de ne faire que 2 portraits et confie les 4 autres à des amis illustrateurs, Julien Delval, Gwendal Lemercier, Le PiXX et YOz.

C’est donc en novembre 2016, soit 10 ans après la première séance de dédicace d’Anaïs Cros du tome 1 des Lunes de Sang, sur le « Festival de l’Imaginaire » à Sèvres, que l’ultime volume de la série paraît spécialement pour ce festival ! Anaïs est invitée pour dédicacer l’intégralité de sa saga… la boucle est bouclée !

« Never give up, never surrender » dirait la fine équipe de Galaxy Quest ! Pour rester dans la Fantasy, j’aime à penser que malgré tous les écueils, il était simplement impensable que l’intégralité de la série ne soit pas éditée, que les forces obscures qui se sont acharnées sur Listak et Evrahl ne pouvaient triompher… après tout, nous sommes bien dans un monde où la magie blanche l’emporte toujours sur les forces obscures !

Michel Borderie
Mars 2016

Michel Borderie

Michel Borderie

Illustrateur et travaillant principalement pour l'édition de romans de l'imaginaire, Michel Borderie a aussi réalisé plusieurs albums, des romans graphiques ainsi qu'un Artbook à tirage limité. Voir son blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *