The Descendant – Un point & click narratif post-apo !

The Descendant afficheJeu indépendant sorti un peu dans l’anonymat en 2016, The Descendant se présente sous la forme d’un « Point & Click narratif épisodique post-apo » !

 

Alors qu’une catastrophe sans précédent pour l’espèce humaine est inéluctable, 4000 personnes seulement sur 7 milliards ont été choisies pour échapper à la fin du monde. Cryogénisés et cachés dans des bunkers souterrains appelés « Arches », ces derniers descendants de l’humanité attendaient que la surface terrestre redevienne habitable. Ce fut le cas des siècles plus tard, et toutes les Arches furent automatiquement ouvertes, sauf une…Une expédition composée d’un Gardien d’une autre Arche ainsi que d’un ancien sénateur va donc l’explorer et tenter d’y trouver des survivants.

The Descendant alterne principalement entre 2 périodes temporelles différentes.
Avant la fin du monde, on contrôle Mia Howard, recrutée au dernier moment en tant que Gardien au sein de l’Arche – 01 et affectée auprès de Silas Guntur, son binôme. Tous deux vont essayer de résoudre les graves problèmes techniques qui vont apparaître au sein de l’Arche – 01.
Des siècles plus tard, en Alaska, Donald « Donnie » Freeman, ancien Gardien de l’Arche – 42 (et personnage principal du jeu), et Randolph Jefferson III, sénateur avant le cataclysme, vont ouvrir l’Arche – 01 et essayer de comprendre ce qu’il s’est passé.
Au fur et à mesure de leur avancée à l’intérieur de l’Arche (le récit est raconté en voix off par Donnie), un flashback nous amène à contrôler Mia dans le passé.

The Descendant - Mia Howard

Mia Howard essaye de rejoindre la surface

Divisé en 5 épisodes (Aftermath, Into the storm, Timeshift, Cerberus et Ultimatum), le jeu présente de nombreuses similitudes avec les jeux Fallout (post-apo, Arche /Abri etc). Mais le gameplay n’a strictement rien à voir, The Descendant étant un Point & Click narratif avec une caméra semi-fixe, au déroulement finalement assez linéaire (mais ce n’est pas du tout un reproche, bien au contraire) et utilisant des QTE (Quick Time Events), dans la veine des jeux Telltale.
Puisant ses inspirations dans différents films de SF comme 2001 l’Odyssée de l’espace, le scénario est plutôt bien ficelé et prenant. Même s’il a parfois quelques baisses de rythme, et s’essouffle un peu sur la fin, l’histoire reste intéressante. La mise en scène est correcte, et certaines scènes, dont la tension et le stress sont accrus par la musique de Franco Freda, sont vraiment prenantes.

The Descendant - Choix

Point & Click narratif oblige, vous aurez des choix à faire !

Bien que la réalisation globale soit correcte, on peut toutefois déplorer des animations faciales assez statiques, quelques problèmes de collision avec les éléments du décor, ainsi que des déplacements du personnage lors des changements d’angle de caméra assez irritants. Certaines textures sont baveuses et des textes sur les terminaux informatiques pixellisés. Enfin, la voix off complètement surjouée de l’intro faisait craindre un mauvais doublage, mais il est finalement assez réussi et crédible, particulièrement pour le personnage de Mia.
La production à petit budget se ressent de temps en temps, mais les développeurs se sont quand même très bien débrouillés !

The Descendant - énigmes

Les puzzles requièrent une bonne dose de réflexion

Côté puzzles et énigmes, patience et réflexion seront nécessaires pour les résoudre. Il s’agit souvent de câbles à remettre en place ou de terminaux informatiques à remettre en marche, mais ils répondent tous à une certaine logique et sont bien pensés.

Conclusion

The Descendant est un bon Point & Click narratif orienté SF. Malgré son petit budget, qui transparaît de temps en temps, le jeu est très plaisant et prenant, et a une durée de vie honnête pour le genre (entre 5 et 7 heures).

https://youtu.be/wEHKpiBifAs

 

Pour sortir de l’Arche – 01

The Descendant – Dév / Edit : Gaming Corps AB – Dispo : PC – sorti le 24 mars 2016

Thomas LEROUX

Thomas LEROUX

Passionné de ciné (fantastique, science fiction, mais pas que), séries, animes, jeux vidéo etc. Thomas Leroux cherche la petite bête partout où elle se cache. Accessoirement, il est aussi co-créateur (avec Gillen Azkarra) et administrateur du site Le Mont des Rêves ! (mais pas que…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *