Tomb Raider I (1996) – Retour aux sources !

Tomb Raider 1 afficheUne nouvelle adaptation de Tomb Raider au cinéma sort le 14 mars, avec Alicia Vikander dans le rôle de Lara Croft. Futur nanar ou honnête divertissement, peu importe, mais c’est l’occasion aujourd’hui de parler des différentes générations de jeux vidéos Tomb Raider, en commençant évidemment par le tout premier !

 

Lara Croft est engagée par Jacqueline Natla, milliardaire et Directrice de Natla Technologies pour retrouver le Scion, une relique mystérieuse se trouvant au Pérou. Son parcours sera semé d’embûches, sans compter que Natla en sait peut-être plus qu’elle ne veut le prétendre…

Développé par Core Design, et édité par Eidos, le jeu Tomb Raider sort fin 1996 sur la Saturn de Sega, puis sur Playstation, la nouvelle console de Sony. On y dirige Lara Croft, fille d’un aristocrate britannique et aventurière très « poumonée », à la recherche de reliques dans les 4 coins du monde. De par ses grandes qualités en tant que jeu, le titre fait un carton, bien aidé aussi par le physique avantageux de son héroïne, ciblant bien sûr le mâle hétérosexuel de base. Il suffit de peu de choses pour que des suites soient produites, ainsi que 2 films avec Angelina Jolie dans le rôle-titre (et un 3ᵉ en mars 2018, avec Alicia Vikander). Et même si Lara Croft a aujourd’hui bien changé, force est de reconnaître que plus de 20 ans après ses débuts, la saga Tomb Raider est toujours présente !

Tomb Raider 1 Pérou

Les loups n’ont qu’à bien se tenir !

Relancer le jeu original, après tant d’années, procure un sacré coup de vieux. Grâce à quelques bidouilles, on réussit à afficher le jeu en 16/9 (les écrans de TV n’étaient qu’en 4/3 à l’époque), et à avoir une image plus propre et nette qu’à l’époque. Mais avant tout, passage optionnel mais conseillé par le manoir de Lara Croft pour vous familiariser avec les commandes. Puis c’est parti pour l’aventure !
En commençant à jouer, on se rappelle rapidement comme les jeux de cette période étaient plus difficiles et exigeants que ceux de maintenant. Passé l’âge des graphismes, on est étonné du gigantisme de certains niveaux, surpris par l’excellente qualité des musiques, et on retrouve avec plaisir l’inventaire circulaire et les nombreux leviers à tirer ou blocs à pousser pour atteindre une plate-forme inaccessible jusqu’alors.
C’est que Tomb Raider est aussi connu pour ses purs moments de grimpette et de sauts d’une paroi à une autre, demandant souvent une précision millimétrée, ses clés disséminées dans chaque niveau qui débloquent des portes, etc. Lara Croft est une vraie Indiana Jones au féminin !

Tomb Raider 1 Egypte

Le Sphynx n’est pas au mieux de sa forme…

Tomb Raider possède aussi une maniabilité particulière, pachydermique diront certaines personnes. Mais on finit par s’y habituer, tant elle demande simplement de la concentration, mais permet aussi une très grande précision dans les mouvements.

Ce tout premier épisode va donc vous faire voyager du Pérou jusqu’en Grèce, en passant par l’Egypte, pour retrouver des fragments du Scion. Pour ceux et celles qui ont connu le jeu à l’époque, c’est un bon trip nostalgique qui ne se refuse pas !

Tomb Raider 1 Grèce

On approche du Colisée

5 autres jeux suivront (dont Tomb Raider II, le meilleur), avant que Crystal Dynamics (la saga Soul Reaver) ne reprenne le flambeau de Core Design en 2006, pour relancer la saga avec brio. Mais nous verrons ça au prochain article…

Cette édition PC (et Mac), intitulée « Unfinished Business », était accompagnée de 4 niveaux supplémentaires qui prolongeaient le jeu avec des énigmes supplémentaires.

Pour prolonger l’aventure

Thomas LEROUX

Thomas LEROUX

Passionné de ciné (fantastique, science fiction, mais pas que), séries, animes, jeux vidéo etc. Thomas Leroux cherche la petite bête partout où elle se cache. Accessoirement, il est aussi co-créateur (avec Gillen Azkarra) et administrateur du site Le Mont des Rêves ! (mais pas que...)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *