Entretien avec Michel Borderie – Carnets de croquis

Michel Borderie Carnets de croquis afficheIllustrateur français de talent, et grand fan de Batman (on lui doit d’ailleurs la couverture de notre page Facebook !), Michel Borderie nous présente aujourd’hui Les Carnets de croquis, une collection de recueils de croquis d’illustrateurs, dont il est le directeur artistique, publiée aux éditions Armada. Carnets passés et à venir, vous saurez tout !

 

Bonjour Michel, peux-tu te présenter et aussi nous présenter les éditions Armada ?

Bonjour. Je suis illustrateur et je travaille principalement pour l’édition de romans de l’Imaginaire. J’ai aussi réalisé plusieurs albums, des romans graphiques ainsi qu’un Artbook à tirage limité. Les éditions Armada ont été créées en 2011 par Jérôme Baud, grand lecteur et amateur de Science-Fiction afin d’éditer des auteurs français. Jérôme m’a contacté dès le début de l’aventure pour illustrer les couvertures de ses auteurs.

Michel Borderie croquis

Croquis de Michel Borderie

 

Comment l’idée du carnet de croquis est-elle née ?

C’est Jérôme Baud qui en a eu l’idée en 2014. Il voulait faire le contraire d’un artbook, c’est à dire un livre facile à manipuler, pas fragile et pas encombrant, à petit prix avec 200 pages environ. Le format A6 avec spirale est parfait en ce sens et le papier mat est solide et difficile à abimer.

 

Quelles ont été les différentes étapes de création de la collection ?

Jérôme a commencé par proposer un Carnet à Caza avec qui il était en contact pour les publications de Gudule chez Armada. Caza n’a pas tout de suite accepté, alors Jérôme a mis en page certains de ses dessins et lui a montré le résultat… et finalement Caza a dit oui.

Dans la foulée, Jérôme m’a proposé d’éditer mon Carnet et comme il n’y avait pas encore de charte graphique pour la collection, je l’ai réalisée. Le Carnet de Caza est paru en décembre 2014 pour le Festival des Rencontres de l’Imaginaire de Sèvres alors que je faisais la mise en page de mon propre Carnet prévu pour le début 2015.

 

Carnets de croquis exemple

Exemple de carnet de croquis

D’ailleurs, comment t’es-tu retrouvé directeur artistique ?

Avec Jérôme, nous avons discuté de la suite de la collection à Sèvres, pendant le festival, et il m’a proposé de la diriger car il connaissait peu le milieu de l’illustration où tout du moins pas autant que moi… j’ai accepté avec enthousiasme car cette collection est une excellente idée qui n’a pas d’équivalent en France. Nous nous somme mis d’accord sur une parution de 4 carnets annuels.

 

Quel a été le processus de choix dans la sélection des illustrateurs ? Le rassemblement a-t-il été difficile ?

Mon idée était de présenter le travail d’illustrateurs mais aussi de dessinateurs de BD afin de proposer un maximum de diversité aux lecteurs. J’ai donc commencé par contacter les talentueux collègues illustrateurs et amis de longue date et le planning s’est mis en place petit à petit. Le Carnet de Johann Bodin aka YOz a donc été le 3ème de la collection précédant celui de Julien Delval, à la fois illustrateur et dessinateur BD, parfait trait d’union pour enchainer sur le Carnet de Gwendal Lemercier, dessinateur de «Durandal», «Elfes», «Oracle», entre autres BD ! Pierre Le Pivain aka Le PiXX, qui œuvre aussi dans l’illustration et la BD a succédé à Gwendal. Etant tous des amis, je n’ai pas eu de mal à les convaincre et je les remercie d’avoir accepté ! Grâce à leur talent, je n’ai pas eu de mal à convaincre d’autres artistes de faire un Carnet. Là où ça se complique, c’est pour trouver le temps, particulièrement pour les dessinateurs BD, de collecter plus de 200 dessins nécessaires pour un Carnet. Je dois donc les contacter très à l’avance et certains refusent, le plus souvent par manque de temps.

Gwendal Carnets de croquis

 

Est-ce que la collection a été bien accueillie ?

Oui, et c’est peu dire l’engouement que suscite la collection auprès des lecteurs lorsqu’ils la découvrent sur des festivals !

Il faut savoir que les Carnets de Croquis ne sont vendus que sur le site des éditions Armada, par les auteurs eux-même et chez quelques libraires de connaissance. Rentrer dans le système de diffusion classique est impossible. Déjà parce qu’en tant que petit éditeur, difficile de convaincre un gros diffuseur de faire le job et même si c’était le cas, il faudrait qu’Armada fasse des gros tirages, ce qui est donc très couteux au regard du flux tendu actuel qui permet de bien mieux gérer la trésorerie. Et c’est sans compter sur le retour des invendus sur lequel l’éditeur paie… enfin, avec un prix à 10 €, l’auteur ne récupèrera que quelques centimes par exemplaire vendu. Bref, la diffusion en librairie à grande échelle, n’est tout bonnement pas viable. Maintenant si des libraires ont envie de proposer les Carnets de Croquis, pas de problème, il suffit de contacter Armada via le site internet…

J’avoue que je suis très heureux de voir que les Carnets se vendent très bien sur le site. D’autre part, les auteurs des Carnets sont ravis de les apporter sur les festivals où ils sont invités et de les dédicacer.

 

Quels sont les auteurs à venir ?

Le Carnet de KARA, fameux dessinateur BD qui a été un des premiers à parfaitement intégrer le style Manga à la BD franco-belge au début des années 2000, paraît ce mois-ci et je pense que ses très nombreux fans vont être ravis du résultat ! En janvier paraitra le Carnet de Florence Magnin qui va combler les amateurs de féérie et de fantasy ainsi qu’un autre Carnet qui n’était pas prévu dans le planning 2017… celui de Fanny Liabeuf aka Naïky, jeune et talentueuse artiste Lyonnaise, le coup de cœur de Jérôme Baud qui a donc choisi d’éditer deux Carnets le même mois et dont voici les couvertures en exclusivité pour Le Mont des Rêves !

Carnets de croquis à venir

En mai, Jérôme Lereculey, dessinateur bien connu de «Arthur» aux éditions Delcourt, proposera son Carnet et l’année 2017 s’achèvera en beauté avec celui de Christophe Vacher *. Un vrai privilège que de présenter le travail de Christophe, grand artiste qui a travaillé 9 ans pour les studios Disney de Burbank, a été directeur artistique du film d’animation «N°9» et des séries animées «Transformers Prime» et qui vit aux États-Unis.

 

Le format des carnets va-t-il évoluer ?

Non, car c’est LA marque de fabrique de la collection, son identité.

 

La question qui tue ? Est-ce vraiment toi, Batman ?

Chut…

 

Un grand merci à Michel Borderie pour son soutien et sa gentillesse !

Propos recueillis par Gillen Azkarra.

 


Pour croquer les Carnets :

Thomas LEROUX

Thomas LEROUX

Passionné de ciné (fantastique, science fiction, mais pas que), séries, animes, jeux vidéo etc. Thomas Leroux cherche la petite bête partout où elle se cache. Accessoirement, il est aussi co-créateur (avec Gillen Azkarra) et administrateur du site Le Mont des Rêves ! (mais pas que...)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.