Estelle Faye – Thya, la voix des oracles, I

Estelle Faye La voie des Oracles 1 ThyaDans le cadre du mois d’Estelle Faye sur Book en Stock (voir notre précédent article), nous avons reçu le roman de fantasy Thya, la voie des oracles tome 1. La trilogie, initialement parue chez Scrineo, est aujourd’hui  en cours de réédition chez Folio SF. Seuls les deux premiers tomes sont disponibles pour l’instant.

 

 

Hop, la quatrième de couverture du tome 1 :

 La Gaule, cinquième siècle après J-C. Cerné par les barbares, minés par les intrigues internes et les jeux du pouvoir, l’Empire romain, devenu chrétien depuis peu, décline lentement. Les vieilles croyances sont mises au rebut, les anciens dieux se terrent au fond des bois, des montagnes et des grottes, les devins sont pourchassés par la nouvelle Église.

Thya, fille de l’illustre général romain Gnaeus Sertor, a toujours su qu’elle était une Oracle. Il lui faut vivre loin de Rome, presque cachée, en Aquitania, perdue au milieu des forêts.  

Que faire alors, quand son père, son protecteur, tombe sous les coups d’assassins à la solde de son propre fils Aedon ? Il faut fuir, courir derrière la seule chance qu’elle a de le sauver… Se fier à ses visions et aller vers Brog, dans les montagnes du nord, là où, autrefois, Gnaeus a vaincu les Vandales. Et peut-être, le long de ce chemin pavé d’embûches et d’incroyables rencontres, voir le passé refaire surface, et réécrire l’Histoire…

Voilà un livre bien dépaysant qui nous balade en Gaule aux côtés de Thya, la jeune oracle, d’Enoch, l’intrigant maquilleur rencontré sur la route et de l’ancien légionnaire Mettius, un homme au lourd passé.

J’aime beaucoup les imaginaires  d’Estelle Faye. Une plume riche et foisonnante pour des univers fabuleux et merveilleux. La voie des Oracles, tome 1, n’échappe pas à la règle. On y rencontre un Faune, des dieux, déesses, ondines et d’étranges créatures. Le roman se lit d’une traite, les éléments mis en place dans ce premier tome posent intelligemment les jalons d’une énigme qui se poursuivra dans le tome suivant. Le rythme est soutenu, dynamique, sans temps morts. La plume vivace et juste de l’auteure nous fait tourner les pages inconsciemment. On en oublie presque le monde autour de nous. Pour être honnête, on l’oublie tout à fait.

Les personnages sont attachants, bien campés et donnent envie de poursuivre l’aventure. Enoch, maquilleur, un peu magouilleur, sous les ordres d’Aedon le frère un peu fourbe, s’éprend finalement de Thya. Une idylle naissante et devinée entre nos deux adolescents qui n’enlève en rien la beauté de la chose. Tout au long du récit, Thya se pose beaucoup de questions sur ses origines, son identité, son passé et son futur. L’onirisme est régulièrement présent. Les rêves et cauchemars de notre jeune héroïne parsèment son voyage vers Brog, destination ultime où l’attendent peut-être certaines révélations. Finalement, Thya, et même Enoch, voyagent surtout au fond d’eux-mêmes vers l’acceptation du passé pour comprendre le présent, tout en espérant changer l’avenir funeste entraperçu par Thya.

Conclusion

La voie des Oracles est un roman réussi qui donne envie de lire la suite. Un livre pour jeune adulte, adulte ? Peu importe ! Il s’adresse surtout aux lectrices et lecteurs curieux, en quête d’un univers de fantasy qui change des canons habituels.

Encore merci à Book en Stock pour ce premier tome !

Thya, la voix des oracles, I – Estelle Faye – Folio SF

 

Le poulpe nantais

Le poulpe nantais

Après avoir baroudé de nombreuses années en Euskara (Pays basque), le poulpe nantais décide de s'installer en Bretonnie, afin de s'adonner à ses deux passions, les livres et la science-fiction. Travaillant dans le milieu du livre, il rédige dans le plus grand secret l'histoire galactique de l'univers en langue basque. "L'oeuvre de sa vie" précise-t-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.