Jaco the Galactic Patrolman – Super Saiyan Crew

Jaco the Galactic Patrolman afficheDepuis juillet 2015 en France et ailleurs, c’est un festival Toriyama auquel on assiste ! Rien qu’en juillet Glénat a publié « KATSURAAKIRA » (voir notre critique ici) et « Jaco the Galactic Patrolman » (que nous traitons ci-dessous). Le film d’animation « La résurrection de Freezer » est disponible en Blu-Ray / DVD depuis novembre dernier. Et je ne parle même pas du manga et de la série animée « Dragon Ball Super » toujours en cours au Japon…

 

Le point commun entre toutes ces sorties ? Dragon Ball bien sûr !

Se rendant sur Terre pour enquêter sur l’arrivée imminente d’un guerrier destructeur, Jaco, soldat de la patrouille galactique, heurte malencontreusement la Lune et s’écrase sur Terre à proximité d’une petite île quasi-déserte. Son seul habitant est un chercheur et Docteur en technologie temporelle nommé Omori, qui a abandonné ses recherches suite à un terrible accident qui a coûté la vie à sa femme ainsi qu’aux membres de son équipe. Bloqué sur Terre, Jaco va donc tenter de faire réparer son vaisseau par Omori. Mais sa présence ne va évidemment pas passer inaperçue, surtout qu’en plus de son apparence étrange, il est aussi très maladroit.

jaco the galactic patrolman

Jaco en plein sauvetage

Jaco est un personnage gaffeur et débile comme Toriyama sait si bien les créer. Sorti au Japon en 2013, cette aventure se lit avec grand plaisir. Le comique de situation est de mise, et on s’attache progressivement à ce petit personnage si particulier. Jusqu’à un final réjouissant, puisque comme il est indiqué sur la couverture, le récit de Jaco, alias « Super Elite », est intrinsèquement lié aux origines de la saga Dragon Ball et des Saiyens, rien que ça ! A noter que le personnage de Jaco apparait dans le film « La résurrection de Freezer », et est aussi présent dans la nouvelle série animée « Dragon Ball Super ».

Conclusion

Parfait complément à KATSURAAKIRA, Jaco the Galactic Patrolman est avant tout le grand retour de Toriyama, qui n’avait pas publié de manga en solo depuis plus de dix ans ! Un beau programme, très drôle et touchant à la fois, qui renoue avec l’humour typique du mangaka, et qui plaira certainement aux (nombreux) fans de Dragon Ball.

 

Jaco the Galactic Patrolman, 248 pages, éd. Glénat, 2015

Thomas LEROUX

Thomas LEROUX

Passionné de ciné (fantastique, science fiction, mais pas que), séries, animes, jeux vidéo etc. Thomas Leroux cherche la petite bête partout où elle se cache. Accessoirement, il est aussi co-créateur (avec Gillen Azkarra) et administrateur du site Le Mont des Rêves ! (mais pas que...)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.