Soirée de lancement InCarnatis, univers transmédia !

Incarnatis launch Marc FrachetNous avons été conviés le 15 octobre dernier à la soirée de lancement du premier tome de l’univers transmédia InCarnatis, au Corcoran’s Irish Pub, porte des Lilas. Intitulé Le retour d’Ethelior, et publié chez ACCI Entertainment éditions, ce premier volume de la trilogie du « cycle de la Vénus d’Emerae » sortira le 22 octobre. C’est ce que l’on pourrait appeler un projet de vie pour Marc Frachet, à l’origine de cet univers mûri depuis près de 30 ans, et représentant environ 6 années d’écriture. Mais penchons-nous avant tout sur le concept de transmédia…

 

Ce que l’on appelle « roman transmédia », est en fait un roman augmenté, qui permet, en plus de la lecture, d’approfondir l’univers du livre à travers des médias supplémentaires, tels que des récits audio, des musiques et des illustrations. Dans le cas d’InCarnatis, il suffit de scanner les QR codes dispersés au cours du roman, ou d’utiliser l’application (disponible normalement sur iphone à la sortie du livre, une application android est aussi prévue). Ces médias additionnels (16 en tout pour ce 1er tome, incluant des récits audio, illustrations, musiques, etc.) sont optionnels. Les technophobes pourront très bien se contenter du livre sans accéder à ces contenus. Mais ce serait passer totalement à côté du concept même d’InCarnatis. De plus, ces médias éclaircissent certaines notions évoquées et facilitent la compréhension de l’histoire.

Incarnatis launch Marc Frachet Odile Schmitt

Marc Frachet et Odile Schmitt

Dès 2010, Marc Frachet (ancien de chez CryoNetworks et de CanalBD) commence à écrire cette trilogie dite du « cycle de la Vénus d’Emerae ». Pour mener à bien ce projet, il co-fonde la société de création et d’édition intermédia ACCI Entertainment avec Jean-Marie Philibert et Stéphane Gassin. Une campagne de crowdfunding sur Ulule est lancée en 2013. L’argent récolté leur permet de créer et produire les médias du premier tome, de recruter l’illustrateur Etienne Le Roux, des acteurs pour les voix des récits audio (notamment Benoit Allemane, la voix française de Morgan Freeman, et Odile Schmitt, la voix française d’Eva Longoria) etc.

Incarnatis launch cosplay

Des cosplayers étaient présents

A cette soirée de lancement, la salle du bar était décorée pour l’occasion, et quelques cosplayers, représentant des personnages issus de l’univers du livre, étaient aussi présents. Marc Frachet a présenté l’univers d’InCarnatis, (dont nous parlerons plus en détail dans une chronique du livre très bientôt sur Le Mont des Rêves), en présence d’Odile Schmitt, qui en a profité pour nous lire un extrait de récit audio du premier tome. Une séance de dédicaces était ensuite organisée.


En plus de la trilogie transmédia, une chasse au trésor est prévue pour tenter de trouver le « Sherlin’Kan », un médaillon issu de l’univers d’InCarnatis que l’on découvre dans le 1er roman. Elle devrait être lancée avant le 2ème volume de la trilogie.

Le 1er tome, Le retour d’Ethelior, sort officiellement le samedi 22 octobre. Le lancement national d’InCarnatis se fait en partenariat exclusif avec le réseau des Maisons de la Presse, où l’ouvrage sera disponible, ainsi que sur Amazon. Les tomes 2 (La Prophétie) et 3 (La Bataille d’EL Razel) sont quant à eux prévus respectivement en octobre 2017 et octobre 2018.

A noter que Marc Frachet sera présent au festival des Utopiales de Nantes le mercredi 2 novembre où il participera à la conférence intitulée La machine au service du récit.

 

Plus d’infos sur l’univers d’InCarnatis :

Thomas LEROUX

Thomas LEROUX

Passionné de ciné (fantastique, science fiction, mais pas que), séries, animes, jeux vidéo etc. Thomas Leroux cherche la petite bête partout où elle se cache. Accessoirement, il est aussi co-créateur (avec Gillen Azkarra) et administrateur du site Le Mont des Rêves ! (mais pas que...)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.