Dimension 404 – Au-delà du réel !

Dimension 404 afficheProduite par l’équipe de RocketJump Studios (la série Video Game High School) et distribuée par la plateforme de VOD Hulu, Dimension 404 est une anthologie de courts-métrages fantastique / sf sortie le 4 avril 2017 (soit 4.04, comme le titre, malin non ?) Et comme toute anthologie qui se respecte, il y a à boire et à manger !

 

Narrée par Mark Hamill, Dimension 404 ressemble à ce que l’on pouvait trouver dans les séries anthologiques des années 90, reprenant le style d’Au-delà du réel, y compris dans son générique. Rien à voir avec Black Mirror, alors que certaines personnes ont comparé les 2 séries. Elles n’ont pourtant pas grand chose en commun, et surtout pas les mêmes ambitions. Dimension 404 se veut plutôt surréaliste, et n’a pas du tout le même budget.

Le titre fait évidemment référence à la fameuse erreur http 404, désignant une page non trouvée sur internet, correspondant ici aux dimensions impossibles. Composée de 6 épisodes, la série brasse de nombreux sujets, l’utopie de l’amour parfait, la difficulté de vivre avec son temps, ou encore l’enfermement dans l’adulescence.

Dans « Matchmaker », un homme seul, a la recherche de l’âme sœur, rencontre une femme apparemment compatible a 100 % avec lui sur Make-a-Match, une application de rencontre en ligne. Sauf que les choses ne vont pas du tout tourner en sa faveur. Mis en scène sous la forme d’une romcom, et tout en gardant une ambiance légère sur la durée, l’épisode est bien réalisé, et entrecoupé de fausses publicités pour Make-a-Match assez drôles !

Dimension 404 Matchmaker

Adam (Robert Buckley) et Amanda (Lea Michele) font connaissance

« Cinethrax » confronte l’oncle Dusty (tout est dans le nom) et sa nièce, qui vont au cinéma voir « Chosen – The Final Saga part 1 » en Cinethrax, un nouveau format de projection.
Il est plutôt rétro et vieux jeu, et elle jeune et branchée. Refusant les lunettes 3D, il préfère utiliser ses lunettes perso qui convertissent le signal en 2D. Il est donc le seul à se rendre compte de ce qui se passe réellement pendant la projection…Une confrontation entre le vieux cinéma et le moderne, avec une critique du marketing de masse, les lunettes 3D masquant ici la réalité, alors que la 2D la fait apparaître. Un épisode un peu cheap, mais pas mauvais.

Dimension 404 Cinethrax

Oncle Dusty (Patton Oswalt) voit la réalité…en 2D

Dans « Chronos », une jeune femme procrastine pour son mémoire et s’aperçoit que le dessin animé de son enfance, Time Ryder, a disparu de la mémoire des gens, il n’aurait tout simplement jamais existé. Le héros de Time Ryder, venu du futur, lui demande de l’aide pour combattre Entropy, le méchant du dessin animé, et l’empêcher de modifier le cours du temps. Fait a la manière d’un épisode de série d’antan, cet épisode est assez intéressant et plutôt malin.

« Polybius » est le nom d’une borne découverte par hasard par Andrew Myers en 1984, alors qu’il joue dans une salle d’arcade en faisant croire a ses parents qu’il est au catéchisme. La borne semble avoir un pouvoir d’attraction au point de rendre accro le joueur. Andrew se met à faire des cauchemars et avoir des hallucinations, alors qu’une série de meurtres survient. Avec son ambiance très années 1980, Polybius, inspiré du labyrinthe du Minotaure, est un épisode vraiment sympa.

Dans « Bob », Jane Lee, une femme soldat qui s’apprêtait à revenir d’Afghanistan, est emmenée par la NSA dans un site secret, pour donner un soutien thérapeutique a leur meilleur analyste. Sauf que Bob n’est pas qu’un analyste, c’est aussi cerveau géant !
Clairement l’épisode le moins bon de l’anthologie, même s’il y a quelques bonnes idées, l’ensemble est assez ennuyeux, et la fin vraiment trop niaise et clichée.

Dimension 404 Impulse

Speedrun (Lorenza Izzo) en pleine compétition

Enfin, dans « Impulse », le dernier épisode, Val Hernandez, alias Speedrun, une jeune joueuse, fait croire à son père qu’elle passe un entretien d’embauche, alors qu’elle va participer a un tournoi de e-sport. Un homme mystérieux lui prédit alors sa perte au tournoi, et lui propose un moyen de tricher en buvant du Impulse 9, une boisson spéciale qui étire le temps. Val accepte et gagne le tournoi, mais lorsqu’elle émerge, elle se retrouve en 2029, mariée avec 3 enfants, et vit dans un taudis post apocalyptique !
L’un des meilleurs épisodes de l’anthologie Dimension 404 (avec « Chronos » et « Matchmaker »), brassant énormément de thèmes (les phénomènes d’addiction, de triche, l’adulescence et la responsabilité), bien réalisé et faisant de multiples références et clins d’œil vidéoludiques et cinématographiques.

Conclusion

Sans être indispensable, Dimension 404, produite par RocketJump Studios avec peu de moyens (mais quand même avec certaines têtes connues), propose quelques épisodes qui valent le détour. Une série anthologie à découvrir !

https://youtu.be/JkS9wjqIsYA

Dimension 404 – Prod : RocketJump Studios – Distr : Hulu – sorti le 4 avril 2017

Thomas LEROUX

Thomas LEROUX

Passionné de ciné (fantastique, science fiction, mais pas que), séries, animes, jeux vidéo etc. Thomas Leroux cherche la petite bête partout où elle se cache. Accessoirement, il est aussi co-créateur (avec Gillen Azkarra) et administrateur du site Le Mont des Rêves ! (mais pas que...)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *